30 mars 2010

Ardengost ou le Charentais

  Au départ, c'est à cause de Pierre toute cette histoire. Le fameux Pierre, celui la même qui tous les jeudis nous plante le nez face à un porche qui la plupart du temps se franchit à quatre pattes et duquel on peut espérer parcourir le plus souvent, une dizaine de mètres à l'intérieur. Quand le casque cogne, que les narines identifient concrètement la granularité du sol, que l'œil se tord à en  sortir de son orbite pour discerner la perspective d'un vague élargissement d'où émerge un étron frais de blaireau, c'est donc... [Lire la suite]
Posté par Gout à 18:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :