Nous avions douté de Pierre (voir ici), de la ruse de vénérable topographe, ricanant comme des hyènes au fond de la tanière autour d'un échafaudage de blocs que le renard prétendait être un puits, puits digne de la quatrième dimension.

064_Grotte_de_l_Ours
 
  Mais quelle mouche a piqué Doumé ce jour là, lui qui aurait pu se contenter de poursuivre le boyau du fond en toute logique ? Quelle intuition cadavérique lui a fait quitter sa trajectoire pour aller se ficher dans la paroi de droite ? L'"expert" en meurtres non-élucidés préhistoriques, ébranlé par une vision intempestive d'un abrutis de carnivore mâchouillant un de ses congénère...

063_Grotte_de_l_Ours

  Pierre désinvolte, ignorant tout de l'accident, s'astreint à redimensionner l'accès à sa norme de confort.

065_Grotte_de_l_Ours

   De l'autre côté, les investigations débouchent, deux mètres cube plus loin dans la quatrième dimension; une verticale de trois mètres dévoilant un large puits ovale aux parois pavées de galets plats.
  Hélàs ! Sol et plafond ne sont qu'un gros éboulis, troué de deux passages qu'il serait hasardeux de tenter. Le puits poursuit son soutirage pour débouler un jour en contrebas au pied de la falaise.
  Pierre a fait claquer l'élastique de son petit carnet noir et, avec application a tracé du bout du crayon une courbe concrète.