Chez Bougé, autour du puits on se regarde plein de politesse.
   Gérard de sa hauteur nous domine, un sourcil froncé souligne son inquiétude et d'un sourire il relance son accueil chaleureux. Bon, on y va ! Nous dégringolons la dizaine de métres et dans la première petite salle, distribution de seaux, cordes et poulies mollement saisis, au passage on renifle une bouffée de ce courant d'air taquin qui se moque de nous, nous qui nous évertuons à vider ce puits dans lequel il ne daigne surtout pas faire un tour. Gérard et Doumé, nourrissant encore quelque optimisme se sacrifient pour aller en bas remplir les seaux.
Les autres, on se cale un coin de fesse sur un bout de paroi le moins humide possible, calculant une gestion durable de nos efforts, les plus économes en énergie évidemment. Pour ma part, pivot du bras droit et du torse, reprise tout aussi efficace de Daniel, nous tenons là un rythme de croisière.

057_Chez_Boug_

  Nous pouvons nous adonner au plaisir de la conversation et ça tombe bien, car la dernière fois que j'avais vu Daniel, un féru de randonnée, il m'avait indiqué le bon coin, celui des copains et les bons sentiers pour rentabiliser trois journées dans les Pyrénées. Nous égrainons les noms de villages, plateaux, cols, brèches leurs attribuant les adjectifs les plus chatoyant, réanimant les vastes paysages, les détails pittoresques, ses souvenirs de météo épouvantable, ses amis que nous avons croisés, sans omettre les évocations gastronomiques, restaurants d'ici et là, girolles et  bons fromages.
  Entre deux seaux, un ange stagne...
Perché sur le ressaut du dessus, André inquiet se penche :
--- Eh ! Vous pouvez continuer, ça m'intéresse ce que vous racontez !
Dans la lucarne à ma droite, le sommet du casque de Gérard se dandine:
--- Ah! André, toi aussi tu les écoutes !!!

  Revenant à un sujet plus terre à terre, Gérard nous avoue avoir enlisé ses illusions au fond du puits, il fait peine à voir.
Certaines désobes sont comme le Père Noël, il y en a qui y croit. Moi, je sais que c'est les parents, c'est un copain de cm2 qui me l'a dit, mais... Chuuuut !!!!! Pierre et Doumé y croient encore ...