Dernière touche au tableau, un regard en surface, Guillembero.

Cayolar_Guillembero_03

  Le parcours souterrain reste l'essentiel du récit mais comme dans Alibaba et les 40 voleurs, on se doit d'énoncer le Sézame qui révèle l'accès caché.

002_Guillembero_arbre

  Souvent, ce ne sont que quelques mots dans un compte-rendu, des brides de mémoires, une conviction ferme qui vacillera face au brouillard ou en confrontation à une forêt dans la quête de l'arbre isolé.

001_Guillembero_arbre

  Dans ce chemin d'introduction, chacun trouve son rythme, teste son pas. On se rassure à la vue  d'un détail, augure favorable tel le piétinement boueux d'un prédécesseur que l'on espère avisé. Un rocher caractéristique, la gesticulation familière d'un arbre viennent à tord ou à raison enrichir la collection.

003_Guillembero_arbre

Cayolar_Guillembero_02

  Autant de petits bouts de jour qu'il faudra à nouveau récolter en sens inverse, sur le chemin du retour...

Cayolar_Guillembero_01